Le Sahel, c’est évidemment ma vie, faite de subtilités et de contradictions

Retrouvez le discours que j’ai prononcé à l’occasion de mon intronisation en tant que Président du CSAO (Club du Sahel et de l’Afrique et de l’Afrique de l’Ouest).

Nous sommes réunis aujourd’hui, à ce moment précis, pour confirmer l’acceptation de mon poste en tant que Président du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest. Je voudrais d’abord vous remercier de la confiance que vous avez choisi de m’accorder et je vous suis très reconnaissant de cette volonté qu’a été la vôtre de placer à la tête de cetteinstitution un praticien de l’Afrique et de son développement.

Ce choix m’honore profondément. Il m’honore autant qu’il m’oblige.

Remplacer le Président Francois-Xavier de Donnea n’est pas une tâche facile tant il a marqué de son empreinte la dynamique du Club pendant unedizaine d’années en aidant fortement à forger ses lignes directrices et saprojection dans l’avenir. Je voudrais vous demander à vous tous, de lui exprimer de la gratitude en le félicitant par un applaudissement nourri.

Je dis cela car j’ai conscience de l’ampleur de la tâche et surtout de l’urgencede produire des résultats dans le cadre de notre feuille de route pour transformer durablement le Sahel et sa région.

La réalité du Sahel, vous la connaissez tous très bien. Elle est l’essencemême, la raison d’être de ce Club. Pour ma part, cette réalité a toujours signifié plus que ce qui en est dit au cours d’une réunion traitant des défis que connait le Sahel.

Le Sahel, c’est plus qu’un article, beaucoup plus que des chiffres et infiniment plus riche que ce qu’on en voit dans les reportages.

The Club, as a dialogue and policy analysis advocate, has dedicated its intelligence to a better understanding of the Sahel region.

La Sahel, c’est évidemment ma vie, faite de subtilités et de contradictions, mon enfance, au sein d’une famille qui a eu à cœur de m’inculquer des valeurs telles que la solidarité, le respect de l’autre, l’humilité et le sens del’effort. Sans oublier, je dois l’admettre, une certaine douceur de vivre.

Ces valeurs, je les porte aujourd’hui en moi et elles imprègnent mon quotidien. Je m’efforce de les transmettre aux jeunes générations avec lesquelles je suis en contact.

Ces valeurs sont le symbole et le socle de ce que voulait dire le Sahel pour ceux qui le connaissait avant que la question du terrorisme et de l’insécuriténe prenne une telle place dans le débat public.

Ces valeurs ont fait la force du Sahel par le passé et je suis convaincuqu’elles portent en elles les germes d’un développement durable et ressenticomme tel par les populations, ce qu’Anne de Lattre appelle l’évolution intelligente de l’humanité.

Je m’engage aujourd’hui devant vous à mettre toute mon énergie et mon expérience à exercer ma nouvelle fonction. Les différents postes que j’aioccupés, souvent par un heureux concours de circonstances m’ont appris deux choses : la nécessité de l’humilité et la nécessité de la patience.

L’humilité dans la reconnaissance de la complexité de la prise de décision,l’humilité dans la façon dont on envisage les solutions aux problèmes,l’humilité qu’appelle une certaine honnêteté intellectuelle.

L’humilité, c’est reconnaitre qu’on ne sait pas et ne peut pas tout, mais c’estaussi se battre avec passion pour faire le mieux qu’on peut avec le peu que l’on sait.

Et ensuite la patience, car comme dirait un de nos proverbes, la patiencepeut faire germer des pierres. Ce que j’en ai compris, c’est que lorsque l’onne se décourage pas d’espérer et d’agir, les résultats sont toujours au rendez-vous à un moment donné.

Je sais pouvoir compter sur Laurent Bossard et sa merveilleuse équipe. Ce point me rassure énormément : leur apport scientifique et accessible audéveloppement du Sahel et de l’Afrique est tout à fait remarquable.

Par ailleurs, les partenaires du Club, si présents dans sa création et son existence aujourd’hui m’amènent à dire que nous sommes là dans la préfiguration des systèmes de gouvernance globaux à venir.

Enfin, les institutions régionales avec lesquelles le Club travaille étroitement (CEDEAO, UEMOA et CILSS) constituent le miroir de son efficacité ; se refléter en elles permet de se regarder de manière réaliste.

Je vous remercie et espère qu’ensemble, nous ferons germer denombreuses pierres et avancerons résolument vers un futur glorieux pourl’Afrique sahélienne et ouest-africaine.

 

Published by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.